Détartrage & Soins dentaires

La maladie parodontale

 

C'est l'ensemble des atteintes des tissus qui soutiennent les dents. La maladie parodontale atteint près de 85% des chiens et des chats de plus de trois ans. Elle débute par une gingivite (inflammation des gencives) et se poursuit par une parodontopathie (inflammation puis destruction des tissus qui fixent les dents).

Image avant détartrage

Quels sont les symptômes de la maladie parodontale ?

 

Un détartrage et des soins dentaires sont à prévoir en cas :

- d’inflammation des gencives (qui sont très rouges en bordure des dents)

- de mauvaise haleine (halithose)

- de perte d’appétit

- de salivation excessive

- de dépôts de tartre

- de saignements des gencives

- de mobilité ou perte de dents

Quel est le traitement ?

 

De bons soins dentaires ne se limitent pas à enlever la couche de tartre visible !

Le détartreur à ultrasons qui équipe le cabinet, une fois muni d'un embout adapté, permet également d'éliminer le tarte déposé entre la gencive et la dent. Il s'agit d'un détartreur de médecine humaine répondant alors aux exigences de qualité les plus strictes (Newtron P5XS Acteon).

 

Les étapes du traitement sont

  1. Préparation du patient
    • examen de l'animal avant d'induire une anesthésie générale, accompagnée d’une anesthésie locale pour réduire la profondeur d'anesthésie et ainsi minimiser les risques opératoires
    • l'animal est intubé et des compresses sont placées au fond de la cavité buccale pour éviter l'aspiration de débris de tarte et minimiser le risque de complication par pneumonie
  2. Détartrage au moyen d’un détartreur ultrasonique :
    • de la surface visible des dents
    • mais surtout des poches parodontales où s'accumule le tartre et des bactéries
  3. Extraction des dents fortement atteintes
    • lorsque la maladie parodontale est traitée au stade de la gingivite elle reste réversible.  Mais une fois que l’enveloppe de tissus qui entoure la dent est fortement atteinte, la seule solution est l’extraction dentaire
    • il est recommandé d’extraire les dents qui peuvent bouger de plus d’un millimètre ainsi que les dents dont les racines sont tellement visibles qu’un instrument peut y passer. L’examen sur l’animal éveillé ne permet qu’une évaluation partielle de la situation sans pouvoir donner le nombre exact de dents à extraire
  4. Rinçage des poches parodontales avec une solution antiseptique pour éliminer un maximum de débris et de bactéries
  5. Polissage des dents pour ralentir le dépôt d’une nouvelle couche de tartre

Prévention

 

Seul le brossage régulier des dents permet de contrôler un nouveau dépôt de tartre. Il se fait avec un dentifrice adapté sans fluor qui peut alors être avalé sans risque.

Les aliments thérapeutiques, les snacks à mâcher ou les additifs dans l’eau ne sont que des aides qui au mieux réduisent de 30% le dépôt de la plaque et du tartre.

Image après détartrage

Comment se développe le tartre ?

 

Les bactéries naturellement présentes dans la bouche se déposent à la surface des dents. Cette plaque bactérienne est partiellement détruite par les mouvements de la langue et la mastication. D’où lavantage d’une nourriture solide.

Ensuite des minéraux présents dans la nourriture et la salive se déposent sur la plaque bactérienne. Ce sont eux qui forment le tartre. C'est alors que des bactéries pathogènes vont pouvoir se développer, bien à l’abri dans ce nouveau milieu. Elles irritent d’abord la gencive, puis progressent jusqu’à l’os des mâchoires en irritant et détruisant les tissus qui fixent la dent.

 

Ce processus peut devenir extrêmement douloureux pour l’animal. De plus, dans les cas graves, les bactéries présentes peuvent passer dans la circulation  sanguine puis se déposer au niveau d'autres organes (cœur, reins...).

Le cabinet

Accueil

Tarifs

Fiches info

Contact

Conditions générales